PERDRIX

Un film de Erwan Le Duc

Pierre Perdrix vit des jours agités depuis l'irruption dans son existence de l'insaisissable Juliette Webb. Comme une tornade, elle va semer le désir et le désordre dans son univers et celui de sa famille, obligeant chacun à redéfinir ses frontières, et à se mettre enfin à vivre.Le film se déroule dans un petit village, plus précisément dans l'univers d'une famille qui ne vit plus depuis la mort du père de famille. Les deux frères âgés d'une bonne trentaine d'années vivent encore chez leur mère, l'un travaille au commissariat du village et l'autre travaille en tant que spécialiste des vers de terre, père laborieux de sa fille d'une douzaine d'années. La routine familiale se brise lors de l'arrivée d'une femme, Juliette, qui ne s'attache à rien, excepté à des cahiers dans lesquels elle écrit sa vie depuis l'âge de 8 ans. S'ensuit une espèce de parcours initiatique pour Pierre, incarné par Swann Arlaud, qui découvre grâce à Juliette, le goût de l'indépendance et des nouvelles expériences.En bref, c'est un film aux multiples facettes, traitant l'humour à la manière du très apprécié En liberté de Pierre Salvadori avec une esthétique proche de celle de Moonrise Kingdom de Wes Anderson. Les plans sont surprenants par leur beauté, le film est sans prétention, d'une simplicité hypnotisante, on est sans cesse curieux de ce qui va arriver, tout en espérant que le film ne s'arrête pas. Les acteurs sont excellents, la mise en scène très personnelle d'Erwan Le Duc fonctionne très bien. La relève de la comédie française est assurée.

Joomla templates by a4joomla