JOSEP

Un film de Aurel

Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le  gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les  barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barce lone à New York, l’histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et ar tiste d’exception. 

Le point de départ du film est l’arrivée de ces Républicains espagnols dans le Sud ouest français, par delà la frontière pyrénéenne, et de leur parcage dans des  camps de concentration. Là encore, ce fait préfigure ce qui suivra et entache lour dement l’État français. Aurel représente avec beaucoup de justesse et d’âpreté le  quotidien de ces exilés, qui, fuyant la barbarie franquiste, se retrouvent confrontés  

à une autre forme de violence, tout aussi redoutable et avilissante…  Toute la force des choix narratifs du réalisateur : Serge n’est pas un héros, il est un  homme ordinaire qui a peur pour sa personne et qui fait des choix égoïstes pour  survivre. Il imite la cruauté de ses pairs pour s’intégrer. L’alternance entre ces  scènes prouvent d’emblée la complexité de cette époque et de celles des rapports  de force. Aurel n’a de cesse que de creuser les paradoxes qui émaillent cette pé riode de l’histoire. Si les bourreaux sont facilement identifiables, il n’y a pas de  saints véritables ici. 

Ce premier film réussit, en à peine 1h15, à contenir une densité thématique hors du  commun, aidée par une forme magistrale qui interroge le spectateur sur ce qu’il voit  à chaque instant. Tous ces éléments dont de Josep un film important et politique,  un véritable outil pédagogique et didactique sur histoire et mémoire, mais égale 

ment une sublime mise en abime sur le métier d’illustrateur et son rôle de témoin et  conteur d’histoires, au cœur même de la tempête. lebleudumiroir.fr 

Tarif spécial de 5€ à 5,50€ pour les adhérents de Ciné’Fil !

Joomla templates by a4joomla