LA COMMUNION

de Jan Komasa 

Daniel, 20 ans, se découvre une vocation spirituelle dans un centre de détention pour la jeunesse mais le crime qu’il a commis l’empêche d’accéder aux études de séminariste. Envoyé dans une petite ville pour travailler dans un atelier de menuiserie, il se fait passer pour un prêtre et prend la tête de la paroisse. L’arrivée du jeune et charismatique prédicateur bouscule alors cette petite communauté conservatrice. Inspiré d’histoires vraies d’usurpation de statut de prêtre en Pologne et dans d’autres pays, La Communion débute par une description crue et sans concessions de l’univers carcéral. Malgré cette violence, Daniel semble irrésistiblement attiré par la prêtrise, même si son passé lui interdit d’accéder officiellement à cette fonction. La petite ville dans laquelle arrive Daniel a été marquée par un drame et la douleur semble trop forte pour ressentir le pardon chez certains paroissiens. A cette impossibilité de faire son deuil et d’exprimer sa souffrance, Daniel oppose un enthousiasme et des mé- thodes inédits pour les paroissiens. A la fois sombre et lumineux, La Communion doit beaucoup à l’interprétation très juste de Bartosz Bielenia, dont le jeu intense et la sensibilité évoquent un jeune Christopher Wal- ken polonais. Son personnage nous émeut par sa sincérité et sa complexité. La violence qu’il porte en lui et son passé de meurtrier n’empêchent nullement Daniel de faire preuve d’un amour chrétien et d’une abnégation authentiques. Qualités qu’on ne trouve pas for- cément chez les habitants de cette paroisse, même quand ils occupent des fonctions à priori élevées, au sein de l’église ou de la municipalité. Nominé aux Oscars 2020 dans la catégorie Meilleur Film Etranger, La Communion cap- tive par sa réalisation sans ostentation, le naturel de ses interprètes et la profondeur de ses thèmes offre une vision de la foi et de la quête de rédemption exempte de mièvrerie ou de clichés. Sa fin ouverte contribue à l’intensité de ce long-métrage, singulier et tou- chant. lebleudumiroir.fr 

Tarif spécial de 5€ à 5,50€ pour les adhérents de Ciné’Fil !

Joomla templates by a4joomla