ADAM

De Maryam Touzani
Avec Lubna Azabal, Nisrin Erradi, Douae Belkhaouda

Dans la Médina de Casablanca, Abla, mère d’une fillette de 8 ans, tient un magasin de pâtisseries marocaines. Quand Samia, une jeune femme enceinte frappe à sa porte, Abla est loin d’imaginer que sa vie changera à jamais. Une rencontre fortuite du destin, deux femmes en fuite, et un chemin vers l’essentiel. 

Pour son premier long-métrage de fiction, Maryam Touzani filme, dans un huis-clos superbement éclairé, un drame psychologique, sec et vibrant, sur la difficile condi- tion des mères célibataires dans la société marocaine. Le travail de Maryam Touzani conjointement mené avec Nabil Ayouch depuis quelques années (on se souvient de Much Loved et plus récemment Razzia) met le doigt sur l’hypocrisie de la société marocaine, patriarcale et conservatrice. Adam rend hommage à la force de ces femmes tenues à l’écart mais la qualité de son écriture, le talent de ses actrices et sa beauté plastique en font beaucoup plus qu’un film dossier. Il faut souligner également le très beau travail de la directrice de la photographie, Virginie Surdej, inspiré par les tableaux de maîtres, Le Caravage, pour les am- biances claires obscures et l’évocation d’une vie simple, Wermeer, pour la lumière oblique et la chaleur des mordorés. Les préparations culinaires donnent lieu à de belles scènes au cours desquels Samia réactive dans les mains d’Abla une sen- sualité perdue. Loin de toute séduction, Adam érige la sororité en viatique et trouve sa beauté dans les étincelles qu’il regarde jaillir du frottement de deux âmes forcloses. Lebleudumiroir.fr 

Tarif spécial de 5€ à 5,50€ pour les adhérents de Ciné’Fil ! 

Joomla templates by a4joomla